Les potentiels « hors normes » (Haut potentiel/Déficience intellectuelle)


Si l’enfant rencontre des difficultés scolaires persistantes, un bilan neuropsychologique permettra de faire la part des choses entre des troubles spécifiques des apprentissages (dyslexie-dysorthographie, dyscalculie), un trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) ou un quotient intellectuel extrême (retard mental ou haut potentiel).

Le QI (quotient intellectuel) ne représente qu’une part infime du fonctionnement de la personne. En effet, chaque individu dispose de plusieurs types d’intelligences (notion d’intelligences multiples), pour lesquelles il a naturellement une plus ou moins grande compétence. Il s’agit alors de s’appuyer sur des capacités naturellement plus développées pour développer les autres. De plus, la ou les formes d’intelligences privilégiées par une personne peut varier au cours de son développement.

On peut parler, dans certaines situations, de handicap cognitif.